CONSEILS POUR VOS JUS

1- Varié les jus chaque jour en fonction des saisons et de la production locale.

2- Ne pas boire son jus trop rapidement il faut garder son jus en bouche et saliver.

3- Ne pas mettre trop de fruits dans vos jus de légumes

maximum 1/3 de fruits 2/3 de légumes pour un bon équilibre.

4- la dose idéale de jus par jour  est de 75 cl.

5- Ne pas remplacer des jus frais par des jus industriels ce sont des jus stériles.

6- Attention à la qualité de vos légumes surtout s’ils ne sont pas bio !!!

7- Ne pas se compliquer la vie avec les recettes de jus !!! faite vous plaisir selon vos goûts et vos besoins.

8- Choisir un extracteur adapter à ses besoins

 

Exemple de super jus: 1/3 FRUITS 2/3 LÉGUMES

Ingrédients:
1 grosse betterave (450g)
5 branches de céleri
2 pommes
4 feuilles de kale
1 citron
1 grosse poignée de persil

 

Bonjour, C’est le printemps…

Bonjour,

C’est le printemps, déjà. C’est la saison des petits oiseaux et des jeunes pousses… celle des régimes aussi. Vous allez les voir fleurir, ces régimes, un peu partout dans la presse d’ici quelques jours avec leur lot de promesses alléchantes et leur nouveauté éternellement nouvelle.

Vous n’y croyez guère, moi non plus. Car je pense qu’aucun régime ne peut convenir à tous (et à toutes), et lorsqu’on vous dit que, grâce à l’internet, « vous bénéficierez de conseils personnalisés », cela veut dire qu’une machine va vous répondre.

Alors qui aller voir ? Bien entendu, la première chose qui vient à l’esprit est de se rendre chez un nutritionniste. Mais dans le monde médical, il n’y a sans doute aucune spécialité qui professe autant d’inepties.

La Bible des nutritionnistes, c’est la sacro-sainte pyramide de la nutrition. Un beau dessin en couleur qu’on vous offre gentiment depuis trente ans et qui n’a pas varié d’un iota. Ici, les produits laitiers occupent une place indétrônable… Mmmm, vous savez ce que j’en pense… Idem pour le pain et les féculents. Et puis, on entend toujours la même messe, il faut manger des fruits et légumes, cinq par jour, hein ! Et des fibres, et pas trop de sucre (ou bien de synthèse) et peu de sel, of course… Je ne parle même pas de la viande, recommandée particulièrement aux personnes âgées, faute de quoi ils risqueraient de perdre de la masse musculaire. 

Quand vous en êtes là, sans doute est-ce votre deuxième rendez-vous, car le premier a souvent consisté à remplir un questionnaire à la maison et à vous prescrire une mesure scientifique de votre poids… qui ne dira pas grand-chose de plus qu’une simple balance impédancemètre… Mais là, c’est scientifique. « Et quand vous avez les résultats, vous revenez me voir avec le questionnaire ».

Pour clore l’affaire, vous allez repartir avec quelques menus types pré-imprimés et une petite ordonnance. Des vitamines de synthèse et un ou deux compléments alimentaires (c’est le nutritionniste qui remplit le bon de commande pour vous… il est trop gentil). « Allez, on se revoit le mois prochain ? » Une mascarade en blouse blanche, dûment remboursée par la Sécu.

Il y a pourtant une alternative beaucoup plus utile : aller chez le naturopathe. Bien sûr, cela n’est pas remboursé, mais c’est d’un autre niveau.

Si vous n’êtes pas familier de cette profession, sachez d’abord que l’alimentation en est au centre. Les naturopathes sont des « plus-que-pro » dans ce domaine. Mais leur champ d’action va bien au-delà. Car si vous prenez des kilos, ce n’est pas toujours parce que vous mangez mal ou trop. Un « naturo » s’intéresse à votre mode de vie, à votre constitution, à vos stress, aux dysfonctionnements fondamentaux de l’organisme, à votre posture… que sais-je encore. C’est lui qu’il faut voir si vous voulez retrouver votre poids de jeune fille/homme, plutôt que d’acheter des yaourts 0% ou de ne plus manger que des protéines.

L’arrivée du printemps est le moment idéal pour cette visite-bilan, et si c’est bien fait, vous n’aurez pas besoin de le revoir avant six mois. Vous verrez, vous allez découvrir une autre qualité d’écoute et une autre vision de votre tour de taille.

LE CHOU KALE

Le Chou Kale :

Chou kaleLa saison du chou kale revient ! Il sera présent durant tout l’hiver et jusqu’au printemps ches les maraîchers et dans nos jardins. Ce légume rustique originaire d’Asie mineure est d’une grande richesse pour notre alimentation et notre santé et il est bon marché ! Ses feuilles se prélèvent au fur et à mesure de nos besoins. Le chou kale continue à produire de nouvelles feuilles et peut atteindre plus d’un mètre de haut.

Il contient de la vitamine K, A et C et de nombreux minéraux dont le manganèse, le cuivre, le calcium et le sodium. Comme tous les légumes verts il est riche en anti-oxydants et en beta-carotènes. Il est reminéralisant.

On le consomme en salade : après avoir détaché les feuilles de la tige centrale, émincer finement et ajouter à une salade verte de saison.

On le consomme en jus : couper en tronçons pour faciliter l’extraction du jus. Le jus de chou kale est délicieux avec des pommes et des carottes, tout simplement !

En smoothie le chou kale peut être mélangé aux bananes ou aux poires.

La cuisson fait perdre quelques minéraux et anti-oxydants, on peut cependant le consommer en soupe ou braisé comme tous les autres choux.

Une recette à tester : les chips de chou kale

1 2