LA MICRONUTRITION ET LA MICONUTRITION DU SPORTIF

La Micronutrition, une approche de la nutrition adaptée à chacun:

La micronutrition consiste à satisfaire les besoins en micronutriments de l’individu, par une alimentation diversifiée associée si nécessaire à une complémentation personnalisée. Elle trouve ses fondements dans les recherches effectuées sur les liens avérées entre alimentation, santé et prévention.

Pourquoi la Micrunutrition?

La micronutrition s’intéresse à l’impact sur la santé et vise à optimiser le statut en micronutriments de l’organisme de manière individualisée. Elle choisit donc de regarder les précieuses molécules qui se trouvent dans notre assiette et la façon dont notre organisme les utilise. Elle prend toute sa dimension aujourd’hui avec une alimentation qui se caractérise par l’augmentation de l’apport calorique au détriment de la densité en micronutriments. C’est ce qu’on appelle d’ailleurs « les calories vides »

Les Micronutriments:

Schématiquement on retrouve dans nos aliments:

-Des macronutriments: Qui fournissent l’énergie et la force nécessaire à l’organisme. Ce sont les lipides, les glucides et les protéines.

-Des micronutriments: sont des substances présentent à dose faible dans l’alimentation, que l’organisme ne sait pas fabriquer. Elles sont indispensables, ou « essentielles » et leur absence crée un état de carence en tel ou tel miconutriment, leur insuffisance entraine un état de subcarence ou de « déficience »

Les miconutriments sont fondamentaux pour le fonctionnement de l’ensemble des métabolismes. Ce sont les vitamines, minéraux, oligo-éléments, acide gras essentiels mais aussi les flavonoïdes, acides aminés, les probiotiques ….

Tous ces éléments donnent la valeur nutritionnelle de l’assiette 

Quels sont les postulats?

Chacun est unique: Nous n’avons pas le même métabolisme, ni les mêmes besoins. Il faut partir de l’individu et de son état de santé, et pas seulement de son assiette. Il est intéressant d’adapter l’alimentation d’un individu à son profil personnel. Une alimentation même équilibrée, peut ne pas répondre de manière adaptée aux besoins spécifiques d’un individu.

Quels sont les champs d’application?

-Les troubles du fonctionnement digestif: assimilation des aliments, confort et transit digestif, allergies, intolérances, problèmes de perméabilité intestinale, dysbiose…

-La prévention du surpoids: l’accompagnement du traitement du surpoids et de ses complications.

-Les troubles de l’humeur et du sommeil, les troubles du comportement alimentaire, le sevrage tabagique.

-La lutte contre le vieillissement et les maladies dégénératives.

-La nutrition préventive des troubles articulaires: arthrose, ostéoporose

-L’accompagnement péri-conceptionnel de la grossesse

-La nutrition du sport: Optimiser les performances sportives, la tolérance à l’entrainement et la récupération.

La Micronutrtrition Du Sportif:

La complémentation nutritionnelle soulève un certain nombre de questions.

L’idée qu’une alimentation équilibrée et diversifiée suffirait à couvrir tous les besoins nutritionnels indispensables à l’accomplissement harmonieux des efforts à l’entrainement et à la réalisation de la performance, se heurte à de multiples obstacles qui ont amené les spécialistes de la nutrition sportive à réviser ce dogme.

Pourquoi Complémenter?

Les deux composantes de l’alimentation 

La notion d’alimentation équilibrée et diversifiée s’est progressivement affinée. Il est plus intéressant de tenir compte désormais des deux composants fondamentales du sportif.un

-Les nutriments énergétiques (sucres et graisses en priorité), véritables carburants de l’effort.

-Les micronutriments Santé, non énergétiques, indispensables au bon fonctionnement des différents métabolismes en relation avec l’activité sportive.

A titre d’exemples, les micronutriments participent:

– A une disponibilité optimale des carburants aux cellules musculaires, ce qui entraine une meilleure tolérance à un entrainement intensif.

-A une neutralisation et une évacuation plus performante des déchets allant de pair avec des incidents sportifs moins fréquents.

-A un meilleur équilibre des éléments nécessaires à un fonctionnement cérébral et et psychologique satisfaisant, permettant une amélioration du contrôle de la motivation de l’effort.

Optimisation

L’objectif d’un apport satisfaisant en micronutriments est donc d’optimiser l’ensemble des fonctions cellulaires, et plus particulièrement chez le sportif, toutes les fonctions d’adaptation à l’effort, de neutralisation des déchets, de mise à disposition des nutriments énergétiques aux fibres musculaires, au contrôle émotionnel et de la motivation nécessaire pour faire face à la compétition quotidienne des séances d’entrainement et aux éléments stressant de la compétition.

La préparation micronutritionnelle individualisée

Elle s’est avérée très intéressante pour éviter certaines contre performances, et de prévenir les incidents tendinomusculaires qui obligent le sportif à interrompre l’entraînement. Le sportif bénéficie également d’une meilleure protection contre les infections bénignes récidivantes, et d’une moindre vulnérabilité aux troubles de l’humeur (baisse de la motivation, stress de la compétition).

D’une manière générale, le sportif ressent un mieux être physique et psychique, lui permettant de mieux faire face aux exigences de l’entraînement et de la compétition, pour optimiser la performance. Celle ci se définit comme « un parfait état de santé, dans le contexte d’une adaptation idéale à la pratique du sport notamment en compétition ».